11.09.2017, 14:00  

Titularisé pour la première fois avec SC Freiburg, Vincent Sierro s'est légèrement blessé

chargement
Vincent Sierro (à gauche) face à Mario Götze lors du match contre Borussia Dortmund.

 11.09.2017, 14:00   Titularisé pour la première fois avec SC Freiburg, Vincent Sierro s'est légèrement blessé

blessure - Vincent Sierro n'a pas eu le loisir d'apprécier pleinement sa première titularisation avec le SC Freiburg. Le milieu de terrain valaisan a dû quitter le terrain après 43 minutes en raison de douleurs musculaires.

«A chaud, je n’avais rien ressenti.» Vincent Sierro, 21 ans, n’a que partiellement étrenné sa première titularisation avec le SC Freiburg. Lui qui avait été blessé au talon d’Achille durant le printemps se réjouissait donc d’entamer le match face au Borussia Dortmund lors de la troisième journée de Bundesliga. Or, il a été rappelé au banc après 43 minutes en raison de douleurs musculaires. Sans qu’il ne comprenne, tout de suite, la décision de l’entraîneur Christian Streich. «Je sentais que ça tirait un peu derrière la cuisse mais je n’avais pas l’impression que c’était grave, explique-t-il. Je ressentais simplement une petite gêne. Sur le moment, je pensais que je pouvais continuer. Le staff, lui, a estimé qu’il valait mieux me remplacer parce qu’il voyait que je me tenais inconsciemment la cuisse. En plus, nous étions déjà réduits à dix après l’expulsion de Yoric Ravet. L’entraîneur a préféré ne pas prendre de risques. Après coup, c’était la bonne décision. A froid, la douleur était plus vive.»

Vincent Sierro doit effectuer des examens afin de connaître plus précisément la nature de sa blessure. Il en saura alors plus sur la durée de son indisponibilité. «Quelques jours, peut-être, ou un peu plus longtemps s’il s’agit d’une déchirure. C’est la première fois que je souffre de douleurs musculaires. J’espère vraiment que ce n’est pas trop grave afin de profiter de ma bonne forme du moment. J’ai travaillé fort pour mériter ma place.»

Il avait mérité sa titularisation

Non aligné lors des deux premières journées, Vincent Sierro avait donc gagné la confiance de son entraîneur. «Vu son implication à l’entraînement, il méritait cette titularisation, explique Christian Streich aux médias allemands. Nous voulons voir ces jeunes à l’œuvre. Si je l’avais laissé une minute de plus sur le terrain, c’était la déchirure assurée.» «J’étais heureux de débuter face à l’une des meilleures équipes de Bundesliga, enchaîne le Valaisan. Ma blessure ternit un peu cette joie parce que je me sentais vraiment bien depuis quelque temps. Je me suis battu pour ça; j’avais disputé de bons matchs de préparation. C’est encourageant pour la suite. J’espère revenir au plus vite.»

D’autant que ses 43 premières minutes face à Dortmund ont été plutôt encourageantes. «Le plan, c’était de bien défendre. Je savais donc que je ne toucherais pas beaucoup de ballons. A onze contre onze, nous étions vraiment bien dans le match. Dortmund monopolisait le ballon mais il n’était pas très dangereux. De notre côté, nous avions des contres intéressants. A dix, c’était plus difficile mais le point est quand même mérité.»

Edimilson Fernandes touché à la cheville

De son côté, Edimilson Fernandes ne jouera pas la rencontre entre West Ham et Huddersfield, lundi soir. Le milieu de terrain valaisan est touché à la cheville. Il s’est blessé lors des deux matchs de l’équipe nationale face à Andorre – il était rentré après 74 minutes – et en Lettonie, une rencontre pour laquelle il n’avait pas été sollicité.


À lire aussi...

BundesligaFootball: à la rencontre de Vincent SierroFootball: à la rencontre de Vincent Sierro

FC SionSC Freiburg: première interview allemande pour le "Sédunois" Vincent SierroSC Freiburg: première interview allemande pour le "Sédunois" Vincent Sierro

Top