30.07.2017, 18:29  

Une nouvelle structure sportive pour Ski Valais

chargement
Ski Valais va mettre en place une nouvelle structure sportive dès le printemps 2018 pour assurer la formation des jeunes athlètes du canton.

 30.07.2017, 18:29   Une nouvelle structure sportive pour Ski Valais

réorganisation - Une structure décentralisée des différents cadres de Ski Valais verra le jour dès le printemps 2018. Elle veut inclure davantage les clubs dans la formation des jeunes skieurs du canton.

Le tout nouveau Présidium de Ski Valais annonce sa nouvelle stratégie: Ski Valais 2026. Le projet concerne le volet sportif de la fédération cantonale des sports d’hiver et les différents cadres qui la composent. A la fin du prochain hiver, les quatre groupes d’entraînement regroupant les 150 meilleurs jeunes skieurs de notre coin de pays n’existeront plus. «Nous souhaitons revenir à ce qu’il se faisait à l’époque avec différents centres répartis sur l’ensemble du canton, tout en améliorant le concept», explique Natacha Lathion, vice-présidente de Ski Valais et délégué pour le région du Valais central.

>> A lire aussi: Ski Valais poursuit sa mue

La nouvelle structure sera ainsi décentralisée. Si elle ne comptera pas dix centres comme il y a encore trois ans, elle en dénombrera au moins sept. «Cela dépendra des besoins. Les régions ne sont pas égales en terme de jeunes skieurs. Selon la nécessité, des rapprochements devront être opérés entre différents clubs. Nous avons besoin de plus de synergie et de dynamisme. Typiquement, au Lötschental nous comptons une seule skieuse et il s’agira pour elle de rejoindre un centre qui pourrait se situer à Loèche ou à Viège. Notre structure devra être rationnelle.»

Impliquer les clubs et les parents

Cette orientation a pour but d’intégrer en premier lieu davantage les régions et les ski-clubs dans le futur fonctionnement de la structure sportive de la fédération. «Il y avait un problème ces dernières saisons puisque tout le monde ne tirait pas à la même corde. Il est nécessaire d’avoir une collaboration plus étroite.»

Pour ce faire, le nouveau Présidium de Ski Valais va organiser dans un premier temps plusieurs tables rondes avec les clubs des différentes régions. «Nous ne voulons en rien imposer quoi que ce soit. Il s’agit de discuter tous ensemble de l’orientation que l’on souhaite donner. Et nous souhaitons que les clubs approuvent cette nouvelle structure.» Une assemblée générale extraordinaire sera ainsi convoquée entre fin octobre et début novembre pour que le projet puisse être finalisé avec l’aval de chacun. «L’objectif est que tout le monde puisse être au courant des modalités de sélections pour la saison 2018-2019 dès les premières courses en décembre.»

>> A lire aussi: Crans-Montana a dû rassurer Swiss Ski

Dans le nouveau plan de marche de Ski Valais, les parents joueront également un rôle essentiel. «Nous voulons que le sport soit considéré comme une activité familiale à part entière. Aujourd’hui, il n’y a aucun sens qu’un jeune d’Evolène descende à Sion faire deux heures de condition physique, alors qu’il pourrait très bien envisager un entraînement dans la montagne et en famille.»

Les écoles seront également concernées en permettant aux jeunes skieurs de profiter pleinement du sport-études. «Des lieux comme à Nendaz où il y a sept ou huit athlètes ne posent pas de problème, nous devons plutôt discuter avec ceux dont le nombre est restreint.»

Préparer la relève olympique de 2026

Le projet Ski Valais 2026 a pour vocation d’une part de limiter la perte d’enfants dans les ski-clubs en donnant davantage de chances aux jeunes de s’aguerrir et ensuite de former au mieux les futurs athlètes du canton. En perspective, les Championnats du monde de 2025 et les Jeux olympiques de 2026 pour lesquels Crans-Montana et respectivement Sion ont déposé leur candidature. La relève est déjà en marche.

Didier Plaschy nouveau directeur sportif de Ski Valais

Si les cadres sportifs subiront les changements opérationnels uniquement à la fin du prochain hiver, l’encadrement technique a connu quelques modifications dont une majeure. Yves Maret, jusqu’ici chef alpin, ne fait plus partie de l’organigramme de Ski Valais. Il est remplacé par Didier Plaschy qui est la nouveau directeur sportif de Ski Valais. «Il représentera également le secteur alpin», mentionne Natacha Lathion. «Sa venue est une excellente nouvelle. Didier apportera sa grande expérience non seulement sportive grâce à sa carrière de Coupe du monde et ses années d’entraîneur en NLZ, mais aussi ses connaissances en psychologie puisqu’il est détenteur d’une licence dans ce domaine.» Philippe Bestak, Laurent Marx, Kevin Rouiller et Yannick Bellon seront les responsables du secteur alpin, Raoul Volken s’occupera du volet nordique et Andreas Schelling du freestyle.

Du côté de la tête de Ski Valais, il n’y a toujours pas de Président depuis le retrait de Pirmin Zurbriggen il y a un an. «Nous n’avons toujours pas trouvé la bonne personne et ce n’est actuellement pas notre priorité», confie Natacha Lathion qui dirige la fédération avec Serge Albertini et Richard Stucky, les délégués du Bas et du Haut-Valais. «D’ici quelques semaines, nous souhaitons que les trois vice-présidents puissent être secondés dans leurs tâches afin de mener à bien les réformes de la nouvelle structure.»


Top