13.09.2017, 12:20  

Ligne Chamoson-Chippis: le TF rejette le recours

chargement
Le Tribunal fédéral refuse le recours des opposants à la construction de la ligne à très haute tension Chamoson-Chippis.

 13.09.2017, 12:20   Ligne Chamoson-Chippis: le TF rejette le recours

Electricité - La bataille juridique contre la ligne à très haute tension Chamoson-Chippis a été perdue par les opposants devant le Tribunal fédéral. Ils ne baissent pas les bras pour autant.

Par un arrêt daté du 1er septembre 2017, la première Cour de droit public du Tribunal fédéral a rejeté le recours des opposants à la ligne électrique à très haute tension devant relier Chamoson à Chippis par voie aérienne.

Le TF donne donc raison à Swissgrid et à l'Office fédéral de l'énergie face à la fondation de l'ermitage de Longeborgne et à 15 recourants privés.

>> A lire aussi: Ligne THT entre Chamoson et Chippis: opposants à nouveau déboutés

Le président de l'association suisse "Haute tension sous terre", le conseiller national Mathias Reynard est très déçu par la décision du TF. "Dans son argumentation, le TF fait primer l'intérêt d'une société électrique sur ceux de la population." Malgré tout, pour lui, "le dossier n'est toujours pas terminé, parce qu'il y a une opposition très très forte de la population concernée, du Grand Conseil, des communes, du Conseil d'Etat." Pour l'élu socialiste, "Swissgrid est obligé de s'assoir à la table de négociation." Un postulat, déposé par Mathias Reynard sur cette question, doit encore être discuté aux Chambres fédérales. 

En réaction à cette décision, le président de Grône et député Marcel Bayard déclare: "le combat continue avec la question de l'expropriation des terrains. Nous avons aussi de grandes chances de succès en contestant l'emplacement des pylônes."

>> A lire aussi: 400 manifestants contre les lignes aériennes à Chippis

Marcel Bayard espère aussi qu'une solution politique puisse être négociée avec Swissgrid, puisque le conseiller d'Etat Roberto Schmidt a déclaré récemment être en faveur d'une ligne partiellement enterrée.

Sitôt la décision du TF rendue publique, Roberto Schmidt a eu un contact avec Swissgrid, qui lui a confirmé la poursuite des discussions. "Swissgrid m'a affirmé être d'accord pour mener des discussions, mais à condition que les solutions proposées ne lui fassent pas perdre de temps. C'est clair que maintenant avec cette décision du TF, il sera plus difficile de négocier." Le conseiller d'Etat espère pouvoir obtenir l'enfouissement sur certains tronçons.

>> A lire aussi: Ligne THT Chamoson-Chippis: le Conseiller d'Etat Roberto Schmidt veut un enfouissement partiel


À lire aussi...

EnergieLigne THT Chamoson-Chippis: le Conseiller d'Etat Roberto Schmidt veut un enfouissement partielLigne THT Chamoson-Chippis: le Conseiller d'Etat Roberto Schmidt veut un enfouissement partiel

Top