14.08.2017, 16:29  

Plus de 42'000 élèves sur le chemin de l'école en Valais: nouveautés et points forts de la rentrée

chargement
Les classes valaisannes accueilleront quelque 114 élèves de plus que l'an dernier.

 14.08.2017, 16:29   Plus de 42'000 élèves sur le chemin de l'école en Valais: nouveautés et points forts de la rentrée

FORMATION - La scolarité valaisanne 2017-2018 commence cette semaine dans le canton. Les Haut-Valaisans entrent mercredi en classe, les Valaisans francophones jeudi.

Plus de 42'000 élèves - 42100 exactement -, soit 114 de plus que l’année dernière, reprendront le chemin de l’école valaisanne dès mercredi dans le Haut-Valais et jeudi dans le Valais romand. Ce sera aussi le retour aux cours pour 9500 apprentis et 4850 enseignants. «Cela représente ainsi un peu plus de 50'000 jeunes qui seront dans le système scolaire du canton pour cette rentrée 2017-2018. A tous, nous voulons offrir une école de qualité», a souligné Christophe Darbellay, le chef du département de la formation, lors d’une conférence de presse lundi à Sierre.

Une attention particulière donnée à la santé des enseignants

Le conseiller d'Etat a ainsi annoncé qu’un accent particulier serait mis sur les conditions-cadres du domaine de la formation et la santé des enseignants; une récente étude romande vient de montrer le haut degré de risques de burn out dans ce corps de métier.

Les conséquences des mesures ETS2 seront examinées

Ce sera également une année d’observations sur les conséquences des mesures d’économie d’ETS2. Pour rappel,17 des 210 mesures prises par l’Etat pour économiser 90 millions concernent le département de la formation. «Cela représente 9 millions d’économie à faire sur l’école», a précisé Christophe Darbellay. Parmi les mesures prises, la suppression des études dirigées. «Cette année, nous allons étudier les conséquences que cette mesure a sur les élèves en difficulté», a précisé le conseiller d’Etat.

Les points forts de la rentrée

  • De nouveaux moyens d’enseignement ont été introduits suite à l’adoption du Plan d’Etudes romand (PER): en histoire et géographie, renouvellement des livres d’enseignement en 10CO; de nouveaux supports seront également proposée en éthique.
  • Plan d’étude 21 dans le Haut-Valais: cette année servira à la préparation de ce programme commun dans 21 cantons germanophones dès 2018-2019.
  • Office de l’enseignement spécialisé: une commission stratégique entre en fonction pour déterminer l’état des lieux dans ce domaine et les besoins actuels. Cette année verra également la mise en place d’un centre de compétences en surdité pour le Valais romand.
  • Passerelle Dubs: Cette filière, instaurée l’année passée aux collèges de Saint-Maurice et de Brigue, veut permettre aux détenteurs de la maturité professionnelle et spécialisée d’accéder aux universités et écoles polytechniques. Cette année, trois classes seront ouvertes à Saint-Maurice pour accueillir 75 élèves; à Brigue, une salle de classe accueillera 27 élèves.
  • HEP: une classe supplémentaire est ouverte à Saint-Maurice pour former davantage d’enseignants et «anticiper le problème d’une pénurie possible», a précisé Christophe Darbellay.
  • Formation professionnelle: une nouvelle formation est lancée à l’école des métiers de la santé et du social. Il s'agit d'une maturité professionnelle santé et social associée à un certificat fédéral de capacité d’assistant en soins et santé communautaire ou assistant socio-éducatif. Huitante jeunes se sont inscrits.
    Autre nouveauté, l’ouverture de l’école professionnelle intercantonale de la chimie (EPIC) à Monthey. 

    Top