19.04.2019, 07:34

Instagram: Facebook a en fait stocké des millions de mots de passe non cryptés et non des milliers

chargement
Facebook est depuis plus de deux ans aux prises avec les controverses à répétition (illustration).

Réseaux sociaux Le 21 mars, on nous révélait que des dizaines de milliers de mots de passe Instagram non cryptés avaient été stockés. En réalité, il s’agit de millions s’usagers qui ont été touchés par ce phénomène.

Des «millions» d’usagers Instagram ont eu leur mot de passe stocké sur des serveurs internes sous forme non cryptée, a admis Facebook jeudi. Le réseau social américain a revu à la hausse son estimation initiale, qui mentionnait des dizaines de milliers de comptes.

La maison mère d’Instagram avait révélé le 21 mars que les mots de passe de centaines de millions d’utilisateurs avaient été stockés sur des serveurs internes sous forme non cryptée tout en affirmant qu’il n’y avait eu aucune faille de sécurité.

Il précisait alors que le souci était réglé et avait concerné «des centaines de millions d’usagers de Facebook Lite», une version du site allégée pour les connexions Internet de basse qualité, «des dizaines de millions d’autres usagers de Facebook et des dizaines de milliers d’utilisateurs d’Instagram».

Controverses à répétition

Le réseau social a revu son estimation jeudi: «Nous avons découvert de nouveaux mots de passe Instagram stockés en clair. Nous estimons aujourd’hui que le problème a touché des millions d’usagers Instagram», a indiqué Facebook dans une mise à jour de son billet de blog publié le 21 mars.

Le groupe, qui revendique 2,3 milliards d’usagers actifs dans le monde, y confirme qu’aucun usage malveillant de ces mots de passe n’a été repéré.

Le groupe américain est depuis plus de deux ans aux prises avec les controverses à répétition, de la manipulation du réseau à des fins politiques par des pays étrangers à la gestion des données de ses utilisateurs, qui constituent le fondement de son modèle économique.

Elus ou régulateurs tirent à boulets rouges sur Facebook, qui fait l’objet de poursuites et d’enquêtes tous azimuts dans plusieurs pays.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Réseaux sociauxRéseaux sociaux: Facebook, Instagram et WhatsApp touchés par une panne mondialeRéseaux sociaux: Facebook, Instagram et WhatsApp touchés par une panne mondiale

Réseaux sociauxRéseaux sociaux: un bug fait fondre le nombre d’abonnés chez les utilisateurs d’InstagramRéseaux sociaux: un bug fait fondre le nombre d’abonnés chez les utilisateurs d’Instagram

Fake newsRoyaume-Uni: Facebook qualifié de "gangster numérique" par des parlementairesRoyaume-Uni: Facebook qualifié de "gangster numérique" par des parlementaires

InternetEtats-Unis: Google et Facebook pourraient devoir payer les utilisateurs pour exploiter leurs donnéesEtats-Unis: Google et Facebook pourraient devoir payer les utilisateurs pour exploiter leurs données

Réseaux sociauxFacebook: «nous ne vendons pas les données personnelles des gens»Facebook: «nous ne vendons pas les données personnelles des gens»

Top