Ici, on aime les animaux et on en parle
 30.07.2019, 11:00

Attention aux serpents! Par Caroline Saillen

chargement
Caroline Saillen, médecin vétérinaire.
Animaux

En Valais, il n’est pas rare que des chiens ou chats soient en contact avec des serpents. Parmi les 6 espèces présentes dans notre canton, une seule est venimeuse, à savoir la vipère aspic. Malgré le fait que ce reptile soit discret et très calme, il peut mordre s’il se sent en danger. Même si la morsure n’engendre pas toujours une injection de venin, la situation est à prendre au sérieux. En effet, il peut s’agir d’une urgence vitale.

Imaginez-vous avec votre chien aux abords d’un pierrier. Subitement, votre animal émet un cri et tient une de ses pattes en l’air. Dans les secondes qui suivent, vous voyez un serpent disparaître entre des cailloux. Que faire? Tout en gardant votre calme, contactez votre vétérinaire afin d’être pris en charge. Lors du déplacement, évitez les efforts à votre chien, cela limitera les risques d’aggravation. Effectivement, l’accélération du débit sanguin favorise la propagation du venin plus rapidement dans l’organisme.

Pour rappel, ne faites pas de garrot, n’incisez en aucun cas la morsure et n’aspirez pas le venin. Il va sans dire qu’il ne faut pas capturer le serpent, car en plus d’être dangereuse, la manipulation des reptiles indigènes est interdite, sauf autorisation. Voici les symptômes qui apparaissent dans la demi-heure après la morsure : gonflement de la zone, rougeur, chaleur et douleur. Plus tard, des symptômes généralisés peuvent s’observer : abattement et fièvre, hémorragie, symptômes neurologiques, troubles respiratoires, vomissements et diarrhée.

Au cabinet, le vétérinaire mettra en place un traitement adapté à l’état de votre animal. Il s’agit en principe de perfusion intraveineuse, d’injections d’antidouleur et d’antibiotique… Le sérum antivenimeux pour humains n’est pas destiné aux chiens et chats. Il pourrait provoquer un choc allergique mortel.

Pour éviter une telle mésaventure, promenez votre chien en laisse dans les zones sensibles, tapez par terre avec un bâton ou avec les pieds afin d’effrayer les vipères grâce aux vibrations dans le sol. Si vous habitez dans une zone à risque, adoptez des poules ou ne délogez pas les hérissons, car ces deux espèces sont friandes des serpents ! Et n’hésitez pas à prendre contact avec un herpétologue si vous avez une vipère à déplacer de sorte qu’il la mette dans un endroit plus approprié.

En savoir plus : Le site de la pratique vétérinaire Valesia


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

animauxLapins tueurs… Par Caroline SaillenLapins tueurs… Par Caroline Saillen

AnimauxVétérinaire généraliste versus vétérinaire spécialiste. Par Caroline SaillenVétérinaire généraliste versus vétérinaire spécialiste. Par Caroline Saillen

AnimauxLa puce 2.0. Par Caroline SaillenLa puce 2.0. Par Caroline Saillen

AnimauxPoulette de compagnie. Par Caroline SaillenPoulette de compagnie. Par Caroline Saillen

Top