Ici, on aime les animaux et on en parle
 11.06.2019, 11:00

Le chat, un carnivore strict? Par Gaëlle Mandon

chargement
Gaëlle Mandon, médecin vétérinaire.
Animaux

Les chats et les chiens appartiennent au groupe des mammifères connus comme des carnivores, et les ancêtres sauvages des uns comme des autres mangeaient principalement de la viande. Des analyses récentes d’ADN montrent qu’à travers leur évolution, les chiens ont acquis plus de copies du gène de l’amylase, enzyme qui leur permet de couper l’amidon. Ceci a permis aux chiens d’avoir un régime alimentaire plus omnivore. 

A l’opposé, la famille des chats, connue comme les félidés, a perdu très tôt dans son évolution les gènes qui encodent différentes enzymes, y compris celles qui permettent la synthèse de vitamine A, des prostaglandines et de l’acide aminé taurine. Alors que les chiens (et les humains) peuvent synthétiser ces substances à partir de précurseurs végétaux, les chats ont besoin de les obtenir à partir de la viande. Pour varier leur régime, les chats devraient développer des capacités à les synthétiser ainsi que d’autres nutriments essentiels à partir de nourriture végétale. Cette capacité n’est pas apparue au cours des 10 millions d’années d’évolution des félidés; cela paraît donc peu probable que cette transformation se fasse spontanément chez nos chats domestiques.

Mais pourquoi les chats ont-ils un comportement si étrange devant l’herbe à chat? Cette excitation se produit pendant 10 minutes après lesquelles les chats deviennent réfractaires à l’effet de cette plante pendant environ 30 minutes. Cette réponse est héréditaire; environ 70% des chats montrent ce comportement en présence de cette herbe, bien que cela ne touche pas les chatons de moins de 6 mois qui n’ont donc pas atteint leur maturité sexuelle. Ces chats répondent à une huile volatile contenue dans la tige et les feuilles de cette plante qui appartient à la famille de la menthe. Cette huile provoque une stimulation des neurones sensoriels puis une activation au niveau cérébral qui favorise une réponse comparable à une excitation sexuelle: en bref, le chat répond à cette stimulation comme s’il s’agissait d’un signal envoyé par un autre chat! Ceci étant, l’herbe à chat est considérée comme non addictive et inoffensive pour eux.

Source: Scientific American-dogs and cat 09/2018

En savoir plus : Le site du cabinet vétérinaire Les Berges du Rhône


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top